L

o

r

d

A

t

l

a

n

t

i

s

Surprise Surprise!

Les touristes qui élisent Cuba comme destination vacances annuelles doivent s'attendre aux surprises habituelles qui agrémentent parfois leur séjour. Étant un habitué de la place, j'anticipe également les surprises. Dès notre arrivée et notre enregistrement à l'hôtel, l'accueil est des plus sympathique dans la plus pure des traditions cubaines. On nous conduit à nos quartier en passant par un dédale de très belles allées bordées de végétation luxuriante. La chambre reste de catégorie standard mais propre comme à l'habitude. L'hôtel Brisas, sur lequel notre choix s'est arrêté pour les deux semaines qui allaient suivre, cachait cependant sous son architecture plaisante certains côtés moins agréables. Dès le premier soir, l'animation était à établir un record de volume digne des bands "heavy metal" des grandes venues. Des spectacles dans la tradition du "déjà vu" avec la plupart des animateurs désabusés par le touriste qui n'a pas le t-shirt dernier cri ou la paire de soulier Nike à lui offrir. Le pourboire semble être la monnaie d'échange pour un sourire à cet hôtel. Nous sommes quand même aller voir le voisinage comme le Gran Hotel notre voisin immédiat où le respect des gens qui se repose est pas une facette oublié et où l'animation pour les enfants permettait aux parents une heure de coucher plus raisonnable pour ceux-ci et des moments plus intimes en soirée. Notre mini club avec sa Mercedes (pas autant de classe que la voiture) qui se foutait totalement des enfants ( elle s'absente pour 5 minutes dit aux enfants d'attendre...90 minutes plus tard elle est toujours assise en sirotant une bière avec une connaissance à une table plus éloignée). Pour la recherche de la tranquillité, le Club Amigo non loin de là était l'endroit rêvé pour une détente assurée.


La plongée aux requins

Attentes très élevées car nous la raison première en tant que plongeur est une rencontre de troisième type avec les requins taureau. À ce stade-ci, il est important de garder un côté réaliste; le site de plongée n'est accessible qu'à certaines heures de la journée car les fortes marées qui se font sentir à l'entrée du chenal ne permettent pas des conditions idéales. Aussi, vu la popularité de ce site, attendez-vous à plonger avec beaucoup d'autres touristes qui, pour la plupart n'auront peut-être pas autant d'expérience que vous. Et encore, le site est à une profondeur de 35 mètres et les requins doivent être appelés pour se présenter donc prévoyez faire quelques minutes de pallier de décompression.

Même avec cette approche réaliste, souvenez-vous que ces squales, malgré leur réputation, sont avant tout des animaux farouches et qu'ils ne seront pas présents lors de toutes les immersions sur ce site. Consolez-vous car l'épave du Mortera, datant du 19ième siècle, reste quand même un site d'intérêt majeur.

Le Peso Convertible Cubain et autres irritants

Pure monnaie de singe qui ne sert qu'à alimenter les frustrations chez le touriste. À chacune de nos visites il semble que les lois sur les devises persistent à semer la confusion et que d'une façon ou d'une autre le "système" continuer à se régaler de l'ignorance face au cours réel des devises acceptées. Gardez donc des $US pour les pourboires car c'est moins cher. Chose certaine, seul les travailleurs du secteur hôtelier semblent en bénéficier au détriment du pur cubain dont le sourire n'est pas une question monnayable.

L'hôtel est bruyant en soirée et le DJ semble avoir beaucoup de visite dans son antre où je suspecte quelques transactions de nature illicite. Musique très peu variée, souvent qui nous fait penser que nous sommes à la disco du coin plutôt qu'au pays du cha cha cha, de la salsa, du mambo et du son. Le spectacle, qui y est présenté depuis 20 ans, n'en vaut pas la peine par son manque d'originalité. L'équipe d'animation quelque peu minable à une exception près est pathétiquement incapable de sourire si le pourboire n'est pas annoncé où si vous n'êtes pas du sexe à intéresser le vis à vis qui n'attend que ça (y sont pas discrets croyez-moi)

Le responsable Nolitour (je dis responsable car il s'agit du titre de l'emploi) fut non seulement de très peu d'aide pour quiconque, mais effronté au plus haut degré lors de l'épisode le la bouffe, où tout le monde sans exception à l'hôtel en a eu pour les toilettes à se vomir le coeur, allant même à dire que c'est un maudit québécois qui a rapporté la gastro à Cuba et qui a contaminé tout le monde (désolé Jorge, je comprend l'espagnol).


Robert et Patricia ont ouvert le bal en décembre avec les prix Nolitour. Après plusieurs discussions avec l'agence Cubanacan dont les bureaux sont à quelques pas de l'hôtel, le groupe qui a suivi ont pu bénéficier d'une réduction de 9 pesos convertibles par immersion en achetant un package.

Les autres sites de plongée

Plusieurs sites vous offriront d'autres intérêts notamment pour la vie marine et certaines petites grottes sous-marine où il est toujours agréable de se tortiller. Escalon idéale pour une plongée à paliers multiples , Cueva Honda, une grotte dans la paroi à une trentaine de mètres de profondeur, las Anforas, vestige d'un ancien fort espagnol avec des artéfacts à profusion sont des incontournables.

Une fascinante formation corallienne

La proximité d'une longue et fascinante formation corallienne qui la protège et d'une ceinture d'îlots vierges fait de Santa Lucía l'une des meilleures destinations de plage du pays.

Camagüey, le chef-lieu de la province du même nom, est l'une des plus anciennes villes du pays.

Vingt et un kilomètres de plages jalousement gardées par la longue formation corallienne du nord de Cuba constituent le support fondamental du développement touristique de ce site enchanteur qu'est la station balnéaire de Santa Lucía, dans la province de Camagüey.

Depuis les airs, une ligne pratiquement ininterrompue d'écume blanche dénonce l'existence de cet impressionnant récif corallien situé à deux kilomètres à peine de la plage, qui se transforme de fait en une gigantesque piscine naturelle tranquille toute l'année.

Une température idéale (23 à 25 degrés en moyenne), des pluies rares et des vents modérés font de la baignade, de la plongée -il existe environ 35 points d'immersion- et de la pêche des activités incontournables durant un séjour dans ce site naturel exceptionnel.

A Santa Lucía, la nature est magnifiquement conservée. Sur son territoire se trouve une importante zone de nidification de flamants roses.


L'équipe et le centre de plongée (Shark's Friends)

Comme partout ailleurs à Cuba, l'équipe du centre de plongée arbore le sourire si propre à nos homologues cubains. Macao , "El Jefe", est un autre personnage coloré et aimable comme on trouve dans la plupart des centres de plongée de la Perle des Caraïbes. Lemay, Jordanis, Eric, Lazarro et les autres acolytes de l'équipe se font un plaisir de vous amener sur les sites les plus enchanteurs des environs. La base est située directement sur la plage et l'embarquement sur le bateau est à quelques pas du centre. Non à l'abris du vent, beaucoup de déchets peuvent parfois joncher celle-ci et il est recommandé de ne pas se promener pieds nus durant l'approche de votre bateau car l'eau est trouble.     


Les explorateurs de Santa Lucia cette année

Ne vous mouiller pas trop vite pour négocier vos plongées ...regardez autour. Péguy, Françoise, Éric, Mario, Jean Pierre, etc. sont par la suite faire face aux grosses bebêtes à aileron avec une dentition à faire la fortune ne n'importe quel dentiste.

L’accident de Pepe